Photos/vidéos du 35ème festival

Jeu 19 Juil - 16:22 par MaximinB

Les premières photos du festival arrivent par ci par là sur divers pages de FB. La …

Commentaires: 24

Photo des membres du forum - 35ème festival

Lun 16 Juil - 21:25 par MaximinB

Cette année a été riche en photo! Pour qu'on s'y retrouve, je vous propose de faire 2 …

Commentaires: 4

Connexion

Récupérer mon mot de passe

Derniers sujets
» Rencontre du forum harpistique à Toulouse, ça vous dit?
par phenixcm Aujourd'hui à 9:48

» La harpe au Festival de Lorient 2018
par phenixcm Aujourd'hui à 9:38

» Dalway Harp
par phenixcm Aujourd'hui à 9:25

» Construction d'une harpe celtique de 34 cordes
par Jeandor Hier à 17:26

» Partitions Gwenaël Kerleo
par MaximinB Dim 12 Aoû - 22:20

» Cordes Dusty Strings ?
par Anaïs Dim 12 Aoû - 9:46

» stage à Rodez (Aveyron) par Clotilde Trouillaud
par Arklet Sam 11 Aoû - 23:26

» Concert Gwenaël Kerléo
par MaximinB Ven 10 Aoû - 10:26

» a vendre harpe personnalisée
par Steven Mer 8 Aoû - 21:16

Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Liens importants !
Si problème (connexion, etc...), écrivez nous!
->
forum.harpistique@gmail.com

---------------------------
Maison de la harpe
---------------------------


Autres liens sympas
---------------------------
Harpomania ou la série des "Harpes Mag"

---------------------------
Les harpes de Taranis

---------------------------

[En anglais] The Celtic Harp Page
---------------------------
[En anglais] Wire Strung Harp
---------------------------


"Généalogie" des harpistes. Quelle(s) place(s) pour le "jeune"?

Aller en bas

"Généalogie" des harpistes. Quelle(s) place(s) pour le "jeune"?

Message  MaximinB le Jeu 25 Jan - 21:03

J'avoue être peu à l'aise quand je contribue à la rubrique "harpologie". Celle-ci est l'endroit pour réfléchir en profondeur à toute chose, que ce soit l'histoire de la harpe, l'origine des termes, le sens des choses. Bref, c'est l'endroit où on pense et intellectualise. Or, le monde actuel (ou mon monde?), surtout chez les jeunes, n'est pas féru de réflexion. A vrai dire, on passe très vite pour l'être compliqué et différent d'eux quand on parle questions et raisonnements anthropologiques. Difficile de revenir en arrière quand on est jugé et "casé"! A tout ceci, j'ose espérer que tout ce qui est dit dans la harpologie, enrichit ou aiguille la pensée des personnes. A défaut de trouver de vrais réponses, on pourra toujours trouver de quoi construire ses idées! Alors j'ose encore! J'"audacte" comme on dirait au Moyen Age!...


Actuellement, je suis en train de lire un livre harpistique que j'ai reçu à Noël. (je pense que je vous le présenterai bientot! I love you ). Je suis tombé sur une phrase à réflexion:

"Dans la généalogie des harpistes en Bretagne, j'ai tendance à me situer aux environs de la deuxième génération et demi. Je ne suis pas directement un élève des "fondateurs", mais pas encore un élève d'élève. [...] Quelle évolution par rapport aux balbutiements qui nous sont raconté ici! En lisant ces pages, les harpistes réaliseront certainement devant quel gouffre se trouvaient ces défricheuses"  

Je suis bien conscient que la harpe a fait des progrès incroyables dans tous les domaines. Le nombre de harpistes augmentent considérablement... jusqu'à même que certains disent que la harpe est un instrument commun!

L'auteur parle de "génération". Ce terme me parait juste pour décrire l'évolution de la harpe et le type de harpiste selon les périodes.
En première génération, il y a les pionniers dont leur courage n'est égale à l'envie de faire découvrir la harpe en France. (Une montagne de personne semble que celle-ci est représenté uniquement par Alan Stivell, chose que je ne peux peu croire.) En deuxième, il y a ceux qui perfectionnent et qui continue l’œuvre des premiers. En troisième, il y a ceux qui perfectionnent tout en corrigeant les techniques. etc etc..
Et aujourd'hui? A quelle génération appartient t'on si on se met à jouer de la harpe maintenant? Tout semble être hyper facile maintenant! Les "jeunes" sont ils alors seulement profiteurs?

Paradoxalement, si en Bretagne, les "jeunes" ont dans leur gène la culture bretonne, et la harpe comme évidence, je pense pas qu'on peut en dire autant de ceux qui sont hors de Bretagne (et de Paris). Où donc les situer alors?
Certains zones de France sont de véritable désert harpistique. Dans ce milieu, le "jeune" harpiste aura t'il les mêmes enseignements et les mêmes chances que ceux qui sont en Bretagne?

Ce sont diverses questions qui s'adressent aux "anciens". Mais peut être que d'autres "jeunes" se reconnaitront dans celles-ci! Smile

_______________________________________________
Harpe diem!  geek
avatar
MaximinB
Bluecat admin
Bluecat admin

Messages : 520
Date d'inscription : 14/12/2016
Age : 24
Localisation : Quimper

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Généalogie" des harpistes. Quelle(s) place(s) pour le "jeune"?

Message  Delfin le Jeu 25 Jan - 22:50

Je pense que même si les 1ères génération ont beaucoup inventé, chaque nouvelle génération (la 3ème comme les suivantes) apporte quelque chose de nouveau: des influences venues d’ailleurs, de nouvelles techniques et inspirations. C’est juste qu’avant il n’y avait que des pionniers, maintenant la harpe (notamment celtique) est devenue effectivement un instrument plus répendu avec une majorité de harpistes qui apprennent à jouer de la génération précédente (les "profiteurs", mais je n’aime pas trop ce mot, je dirai plutôt les "héritiers") et une minorité qui cherche toujours à faire évoluer la musique. La minorité s’extrait de la majorité grâce à la passion et la créativité qui heureusement existeront toujours.

Côté région, c’est vrai que ça reste plus facile de découvrir la harpe celtique en Bretagne qu’ailleurs. Mais avec le temps, ça évoluera. C’est encore un jeune instrument après tout.

Delfin

Messages : 43
Date d'inscription : 11/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Généalogie" des harpistes. Quelle(s) place(s) pour le "jeune"?

Message  Evolène le Ven 26 Jan - 18:23

Réflexion très interessante...

Effectivement, une grande part du travail a été défriché, c'est un fait. Mais en me mettant récemment à la harpe, je réalise justement à quel point c'est un instrument méconnu. C'est simple : toutes les personnes à qui je dis que je joue de la harpe s'en font une idée différentes. Mais pour beaucoup, un harpiste, c'est ça :




Une robe, des pétales de roses, et une belle grosse harpe de concert que seuls les classes les plus favorisées peuvent se permettre d'acheter.  Le commun des mortels ne sait même pas qu'il y a une différence avec la harpe celtique. Tant que c'est tendu et que ça a des cordes...

Mais "harpiste", c'est aussi ça :



Ensuite, la harpe celtique : trop longtemps "jouet" précurseur de la harpe classique, je trouve qu'il reste un vrai travail à accomplir pour la rendre plus "démocratisée" et insister sur son statut d'instrument à part entière.
On trouve des pianos dans toutes les gares.
On trouve des guitares chez bien des gens.
On peut transporter des hautbois, trompettes, violons... dans tous les lieux.
Mais une harpe? Qu'en reste-t-il? C'est aux jeunes harpistes de jouer dans la rue, dans les pubs, dans les salles de concert rock ou jazz. Hors des pays celtes, il est rarissime de voir ça. Faire connaître la harpe hors de  : Irlande-France-Paraguay-USA-Japon, c'est déjà pas mal.


Partant du principe que les joueurs de harpes sont exponentiels :


Je pense que le rôle des jeunes est de démocratiser la harpe. Il y a des choses qui ne se font que par le nombre ("la quantité est une qualité en soi").
Vu que les gens n'y connaissent rien, leur apprendre ce que c'est que la harpe, les différences entre harpe celtique et classique, pourquoi ce n'est pas un truc réservé aux ultra-riches (parce que je connais personne qui puisse sortir 20 000€ de son compte en banque sans sourciller), c'est donner une nouvelle place à la harpe.



Par ailleurs, il s'agit de prendre le travail des fondateurs et des successeurs et y ajouter, comme le dit si bien Delfin.

Je prêche pour ma paroisse, mais : comme beaucoup de milieux, celui de la musique, notamment classique, peut être très conservateurs. La démocratisation envcourage de s'éloigner du modèle préconçu, du prémâché, pour se tourner vers l'innovation. Et innover, c'est par exemple, proposer une harpe avec une double rangée de cordes, parce que c'est marrant  angel  

Toujours sur la harpe celtique : quand on commence à en jouer, on a quoi comme répertoire...?

  • O'Carolan principalement
  • des mélodies celtiques dans la même veine
  • les classiques de noël ou les chants traditionnels,
  • la pop music style Coldplay-qui-fait-des-vues-sur-YouTube.  hem

 
Bon, et après? eyebrow   On passe à quoi?

Il y a tellement à créer maintenant.
Grâce aux fondateurs, on peut acheter une harpe pour un prix humainement atteignable (bon, c'est quand même pas donné).
Grâce à leurs successeurs, on a plus besoin de se battre pour défendre la légitimité de la harpe, notamment celtique. On a déjà les bases solides d'un répertoire.

Que reste-t-il aux jeune? La star2 création star2

Et là, y'a du boulot. icecream
avatar
Evolène

Messages : 181
Date d'inscription : 24/12/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Généalogie" des harpistes. Quelle(s) place(s) pour le "jeune"?

Message  MaximinB le Mar 30 Jan - 12:07

Un si long écrit qui répond à tout... J'ai beau réfléchir dans mes nuits à ce sujet et ce que tu as dis, mais je ne trouve rien de nouveau! Smile

Il y a plus qu'à espérer que le monde se portera bienveillant quant à la présentation de notre harpe et nos œuvres.


(Je me souviens, dans l'un de mes travaux saisonniers, j'ai été jugé comme étant prétentieux, voire méprisant envers le milieu où j'étais, à cause du fait que je jouais de la harpe. Visiblement, ils voyaient les harpistes comme ceux que tu décris au début de ton message! (Et par ailleurs, je suis aussi convaincu qu'ils ne m'ont pas écouté quand je leur ai présenté les différences entre harpes celtiques et classiques... ))

_______________________________________________
Harpe diem!  geek
avatar
MaximinB
Bluecat admin
Bluecat admin

Messages : 520
Date d'inscription : 14/12/2016
Age : 24
Localisation : Quimper

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Généalogie" des harpistes. Quelle(s) place(s) pour le "jeune"?

Message  Steven le Mar 30 Jan - 15:47

Ah Maximin, tu sais on n'est pas entourés que de gens culturellement et musicalement ouverts ! C'est même tout le contraire et je pourrais t'en dire long sur le mal croissant que j'ai à supporter ce monde de plus en plus débile et surtout dans ce pays ! Cela dit j'ai pas trop envie de mourir non plus
Sinon, et plus sérieusement, je pense que Evolène et Delfin ont tout dit, je suis d'accord avec chaque mot.
Juste une réflexion : le piano et la guitare sont devenus des instruments "à tout jouer" et je pense que si Bach ou Montaigne (qui en plus d'écrire jouait de la "guiterne") revenaient, ils seraient assez scotchés/choqués. Et pourtant, personne ne se plaint que le piano soit aussi bien adapté pour le classique, le contemporain, le jazz, la variété.. Alors la harpe celtique dans deux siècles ??
avatar
Steven

Messages : 489
Date d'inscription : 15/12/2016
Age : 62
Localisation : Ste Honorine du Fay -Calvados

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Généalogie" des harpistes. Quelle(s) place(s) pour le "jeune"?

Message  MaximinB le Mar 30 Jan - 23:20

En sachant que le monde  a tendance à "progresser" de plus en plus vite au fil des siècles, peut être que cela se fera que seulement en quelques années!


Et oui!.. Parfois je suis un peu naïf de croire que tout le monde est capable d'ouverture et de changement... Embarassed Enfin, entre nous, je préfère être devant des personnes non ouverts musicalement que être devant des harpistes carriéristes qui en ont rien à cirer de leurs semblables "plus jeunes"!

_______________________________________________
Harpe diem!  geek
avatar
MaximinB
Bluecat admin
Bluecat admin

Messages : 520
Date d'inscription : 14/12/2016
Age : 24
Localisation : Quimper

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Généalogie" des harpistes. Quelle(s) place(s) pour le "jeune"?

Message  phenixcm le Mer 31 Jan - 17:18

Merci Maximin pour ce sujet vraiment intéressant !
Je suis d'accord avec ce qui a été dit et je complète avec mon expérience personnelle : à chaque fois que l'on me demande quel instrument je joue, je réponds d'entrée que je vais devoir sortir "un dossier". En effet, un homme faisant de la harpe... ca ne matche pas pour beaucoup de personnes. Alors je précise "harpe celtique et harpe gaélique, les 2 petites, pas la grande" pour minimiser l'impact *pfff* Mais quand je précise en plus que je joue avec des ongles en gaélique... silent  

Je connais peu le côté classique, mais il me semble ultra-codifié et si tu ne rentres pas dans LE moule, tu ne vas pas loin (d'ailleurs le mot "conservateur" a bien été utilisé dans cet échange, tout comme "carriériste"). Le celtique semble heureusement bien plus libre... mais... les répertoires sont aussi déjà connus ou remis au jour (Ap Huw, Bunting, O'Carolan etc.). Sans oublier les chants rejoués, comme les hébrides, le gwerz etc. Mais, il suffit de connaitre la mélodie ou l'air principal, pour ensuite broder avec des ornementations personnelles et en faire ainsi sa propre version facilement. Je me rappelle d'une mélodie jouée par Myrdhin et pour laquelle la basse était "jazzy" ; un plaisir.

Pour ce qui est de la musique pop à la harpe ? Je suis à 400% pour !  Smile  Cela casse net l'image "gnan-gnan" de l'instrument (et donc aussi du harpiste) ; suivant le morceau je trouve cela plutôt réussi. Les reprises de Marion Le Solliec en harpe celtique sont plutôt pas mal ; mais si on parle du piano, je dirai la même chose de Vika "vkgoeswild" ! Je pense que l'on ne peut qu'encourager ce genre d'adaptation, afin de montrer que ces instruments ne doivent pas être codifiés à une catégorie de personnes et de style de jeu.

Je pense donc qu'il faut s’imprégner de l'histoire de l'instrument, le connaître, et apporter sa touche personnelle avec un style de jeu et de musique. Pour reprendre les mots évoqués, je dirai "création" et "innovation", mais j'ajoute également "transmission" de cette passion aux générations suivantes, qui devra ensuite faire de même.


Pour la question sur la localisation, je suis justement concerné : quelle galère !!    Je ne suis pas breton (sauf de Pont-Croix avant 1700...), ni irlandais (bien que la moitié de ma famille y vive) et encore moins écossais. Pour reprendre un terme de Myrdhin utilisé dans un article des années 90, j'ai découvert la "celtitude" grâce à l'Irlande et les musiques d'Alan Stivell et de Myrdhin. Dans mon enfance j'ai eu la chance d'avoir une prof de celtique connue ; mais maintenant dans le sud d'Ile de France, c'est compliqué. Je me force donc à passer régulièrement en Bretagne (1 fois par mois si possible) pour découvrir de nouvelles approches et techniques lors de stages.
Les bretons bien ancrés ont clairement une facilité d'apprentissage du fait de baigner naturellement dans cette culture au quotidien, de pouvoir participer aux divers fêtes culturelles comme les fest-deiz/noz (bon... il me reste plus qu'à acheter une belle maison là-bas, me trouver une bretonne et un beau petit cotre aurique à mouiller dans une crique Very Happy   ).

Bretonnes, bretons, accueillez-nous les bras grands ouverts ! On arrive !!
avatar
phenixcm

Messages : 84
Date d'inscription : 02/11/2017
Age : 35
Localisation : Fontainebleau (Ile de France)

http://phenixcm.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Généalogie" des harpistes. Quelle(s) place(s) pour le "jeune"?

Message  Steven le Mer 31 Jan - 18:01

Absolument d'accord...alors t'imagines dans les années 70 quand tu débarquais avec ta harpe celtique et ta cornemuse en Normandie...
avatar
Steven

Messages : 489
Date d'inscription : 15/12/2016
Age : 62
Localisation : Ste Honorine du Fay -Calvados

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Généalogie" des harpistes. Quelle(s) place(s) pour le "jeune"?

Message  Morgan le Mer 31 Jan - 21:51

XD c'est drôle ce topic me rappelle pourquoi je tiens tant au terme "harpeuse" XD
(oui parce que ça permet de remballer direct l'image de la grande harpe et de se rapprocher des rockeuses)

Bon selon cette terminologie générationnelle qui me fait personnellement penser à Vampire : la Mascarade, je suis une "2ème génération" même si je suis super-jeune, c'est donc pas très logique. Je dois être une 2ème gen en retard.

Et puis en vrai... je pense qu'on s'en fout.

On est là pour jouer de la harpe celtique, ce qui nous plaît, et comme ça nous plaît. Joues du celtique irlandais façon pub à l'infini ou essaie de retranscrire du hard rock, tant que c'est toi, tant que ça te plaît... t'as ta place.

Sur ma page facebook, un jour, un gars est venu commenter "ouais mais non, pas faire rapper une harpe!" après une de mes reprises (du rap, bien entendu). Ce monsieur n'est pas un harpeur, et quand bien même il le serait... Il pourrait se carrer son opinion où je pense. Je suis pas une tueuse en rap, mais j'ai le droit d'essayer, et quelqu'un qui jouerait du hautbois ou du didgeridoo à coulisses aussi, pour ce que j'en sache, sans que personne ait le droit de les en empêcher ou de dire qu'ils n'ont pas le droit.
En musique, tu as tous les droits, y compris celui de faire comme tout le monde, ou celui de faire de la merde, ou celui de tester des trucs qui ratent. Même quand tu t'appelles Alan Stivell, et quand tu sors "Explore" et que heu ben de fait, t'explores. Pour le meilleur et pour le pire.

En résumé ? Fais ce que tu veux, et tu le feras bien.
avatar
Morgan
Blueharper admin

Messages : 124
Date d'inscription : 15/12/2016
Age : 30
Localisation : Brocéliande

http://ladernieregeste.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Généalogie" des harpistes. Quelle(s) place(s) pour le "jeune"?

Message  Steven le Mer 31 Jan - 22:56

Morgan a écrit: Il pourrait se carrer son opinion où je pense.
T'as raison, t'as mille fois raison.
avatar
Steven

Messages : 489
Date d'inscription : 15/12/2016
Age : 62
Localisation : Ste Honorine du Fay -Calvados

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Généalogie" des harpistes. Quelle(s) place(s) pour le "jeune"?

Message  MaximinB le Jeu 1 Fév - 10:57

Steven a écrit:
Morgan a écrit: Il pourrait se carrer son opinion où je pense.
T'as raison, t'as mille fois raison.

Je ne suis pas complétement d'accord. Avoir l'opinion des autres peut être instructif (dans la mesure où celui-ci est construit bien sur). Ignorer les critiques seraient comme ne pas écouter son collègue harpiste qui joue à coté de toi. Il est toujours bien d'avoir quelques repères pour mieux avancer. Après bien sur, la décision finale t'appartient amplement! Smile

J'en conviens aussi que Facebook n'est pas vraiment un lieu de partage. Difficile d'avoir un avis complet et de l'écouter dans sa justesse quand on ne voit pas la personne en face de soi...  


phenixcm a écrit: (bon... il me reste plus qu'à acheter une belle maison là-bas, me trouver une bretonne et un beau petit cotre aurique à mouiller dans une crique Very Happy ).

Si tu veux, on peut faire alliance! D'après un projet qui se construit peu à peu, il est possible que je parte m'installer du coté de Quimper! (Si ce projet avorte, cela est reporté à plus tard, je ne sais où!). En échange d'un petit tour sur ton futur bateau, je t'aide à trouver ta maison! ^^
Pour les bretonnes.... Euh! Chacun pour soi! Razz Razz

_______________________________________________
Harpe diem!  geek
avatar
MaximinB
Bluecat admin
Bluecat admin

Messages : 520
Date d'inscription : 14/12/2016
Age : 24
Localisation : Quimper

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Généalogie" des harpistes. Quelle(s) place(s) pour le "jeune"?

Message  Steven le Jeu 1 Fév - 11:13

Je crois que ce Morgan a voulu dire c'est que ceux qui critiquent pour critiquer, ils peuvent aller se faire voir... Evidemment, toute critique constructive est la bienvenue.
Et puisque tu parles de Stivell Morgan, je suis tout à fait d'accord ; peu de musiciens ont gardé une humilité et une lucidité telles que lui. Il a passé sa vie à "explorer", on aime ou pas (personnellement je n'aime pas du tout Explore), mais c'est très cohérent.
Quand à FB, j'ai déjà eu l'occasion je crois de dire ce que j'en pense...d'autant plus que j'ai appris récemment qu'ils favorisent la pensée unique (du genre tu veux signer une pétition contre qqch et si tu passes par eux, tu as droit à une "remise dans le droit chemin" en règle.) Je donne pas plus de détails, car ce n'est pas le sujet du forum. Mais FB pour moi, c'est NON, sans compter que tes interventions sont stockées à vie. Merci Big Brother !
avatar
Steven

Messages : 489
Date d'inscription : 15/12/2016
Age : 62
Localisation : Ste Honorine du Fay -Calvados

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Généalogie" des harpistes. Quelle(s) place(s) pour le "jeune"?

Message  Morgan le Jeu 1 Fév - 12:18

Yup, merci Steven. L'intention du gars était effectivement non pas une critique constructive, mais une restriction (impliquant que JE devais me contenter de faire ce qu'IL estimait que j'avais le droit de faire. Un truc très courant, hélas, surtout quand t"es une femme et que les gens se sentent "naturellement" le droit de te dire ce qu'ils t'autorisent à faire ou pas)

Une opinion est une opinion, pas une critique. Une critique, une vraie, est construite et souvent constructive. S'il m'avait dit "je pense que ton timbre de voix doit être moins riche en harmoniques pour se rapprocher du parlé-rythmé typique du rap et te permettre de mieux saccader certaines syllabes" ça aurait été une critique. De façon générale, partager une critique à la personne concernée, si c'est fait avec bienveillance, peut faire progresser. Partager une opinion relève de l'expression de l'ego, rien de plus. ça veut pas dire que ça n'a aucune valeur, mais juste, ça ne se partage pas n'importe comment quitte à blesser des gens.
Tu vois ce que je veux dire ?

Ah et pour le "désert harpistique" de certaines régions, bah je pense que si on prend l'épinette des Vosges, hors des Vosges c'est un peu pareil ? XD la harpe celtique c'est un instrument "endémique" donc même si elle a fait son petit chemin à travers le monde...
avatar
Morgan
Blueharper admin

Messages : 124
Date d'inscription : 15/12/2016
Age : 30
Localisation : Brocéliande

http://ladernieregeste.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Généalogie" des harpistes. Quelle(s) place(s) pour le "jeune"?

Message  MaximinB le Jeu 1 Fév - 15:30

Oui, je comprends. Effectivement, si cette personne critique avec plaisir pour juste dire "je n'aime pas", son intervention vole aussi haut qu'une mouche sans aile!

_______________________________________________
Harpe diem!  geek
avatar
MaximinB
Bluecat admin
Bluecat admin

Messages : 520
Date d'inscription : 14/12/2016
Age : 24
Localisation : Quimper

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Généalogie" des harpistes. Quelle(s) place(s) pour le "jeune"?

Message  Evolène le Mar 6 Fév - 15:46



Phenixcm a écrit: Pour ce qui est de la musique pop à la harpe ? Je suis à 400% pour !  Smile  Cela casse net l'image "gnan-gnan" de l'instrument (et donc aussi du harpiste)


Oui oui effectivement, je ne veux pas paraitre condescendante.  J'aime bien la reflexion sur le besoin de "casser" cette image de harpe, et j'aime beaucoup le terme "harpeuse" qui a l'air de bien te coller, Morgan!  

Malheureusement, on a trop souvent contrasté d'un côté la musique classique "avec un peu trop de notes", et de l'autre la Pop "commerciale".
De fait, il suffit de prendre une partition pour voir la différence en complexité. D'un autre côté, je suis grande fan de musique New Age, et là, on peut dire que les notes, y'en a pas beaucoup non plus.

D'où un travail musical important : exemple, Dorothy Ashby (Wiki), avec son Afro-Harping  : c'est différent, c'est novateur, ça mêle des styles et des instruments qu'on n'avait pas souvent mis ensemble... Okay, je suis pas fan, mais est-ce que ça ne vient pas, après tout, du fait que je n'ai jamais été "entraînée" à ce style?



De même avec la reflexion sur le celtique. (et plus les gens ont besoin de se justifier "je ne suis pas breton, mais ma famille..." plus je me dis qu'il doit y avoir une bonne part de racisme là-dedans. Un passionné de musique celtique, ça n'a pas le droit à la parole sous prétexte que son nom de fini par en -Ez?  Mais c'est un autre sujet)

C'est un style que peu connaissent, et qui prend du temps à acquérir.


Bref, Maximin, nous avons bien tous notre place dans cette histoire. Et tant qu'on s'amuse....!
avatar
Evolène

Messages : 181
Date d'inscription : 24/12/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Généalogie" des harpistes. Quelle(s) place(s) pour le "jeune"?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum