N’oubliez pas!
35es Rencontres Internationales de Harpes Celtiques
-> Du 11 au 15 juillet 2018

Pour plus d'info -> http://forum-hapistique.forumactif.com/t247-stages-dinan-2018
Connexion

Récupérer mon mot de passe

Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Liens importants !
Si problème (connexion, etc...), écrivez nous!
->
forum.harpistique@gmail.com

---------------------------
Maison de la harpe
---------------------------


Autres liens sympas
---------------------------
Harpomania ou la série des "Harpes Mag"

---------------------------
Les harpes de Taranis

---------------------------

[En anglais] The Celtic Harp Page
---------------------------
[En anglais] Wire Strung Harp
---------------------------


Histoire de la fabrication des harpes, d'autrefois à aujourd'hui

Aller en bas

Histoire de la fabrication des harpes, d'autrefois à aujourd'hui

Message  MaximinB le Mer 8 Nov - 18:48

phenixcm a écrit:J'avoue que le principe même de "harpe celtique pakistanaise" me parait aussi exotique et stupide que d'avoir un éléphant domestique que l'on nourrirait dans son salon avec des tartines au beurre de cacahuètes... elephant
Même si elles sont mieux que les "Pakis" (de beaux furoncles avec en guise de cordes, des nouilles cuites et refroidies depuis des mois), cela me fera toujours penser au "made in china" ou sous-marques/pâles copies.Cédric

Telennour Ker-Is a écrit:Bonsoir Cédric, bonsoir à tous !
Finalement, on refait l'histoire de la fabrication des harpes.
Au début, c'est à dire dans les années 70, si on voulait une petite harpe, il fallait soit aller l'acheter en Irlande (Chez Walton ou Imbush) ou en Angleterre (chez Dolmetsh), soit à Paris chez Martin Luthier. Quelques privilégiés purent avoir un modèle crée par le père de Stivell, Georges Cochevelou. Puis, en Bretagne chez Claude Leroux à Plouisy qui travaillait avec Daniel Paris à Brest (la première harpe de Myrdhin était une Leroux-Paris). Apparut également, le modèle japonais Aoyama, copié sur les plans de Gildas Jaffrennou qui avait publié des plans dans une revue de bricolage du style "System D" ; cette harpe était équipée d'un système de demi-ton révolutionnaire en métal proche de celui qu'ont les modèles actuels et qui assurait un confort dans la manipulation et une précision dans la justesse du demi-ton. (Mariannig Larc'hanteg et Kristenn Noguès jouèrent un moment sur ce modèle). Et vers 1972, Camac, qui jusqu'alors fabriquait toutes sortes d'instruments traditionnels, se spécialisa dans la construction de harpes, améliorant ses instruments au fil des contacts avec les instrumentistes, notamment le système des leviers de demi-ton. Enfin, à partir des années 80, apparurent les artisans-luthiers que nous connaissons tous. Entre temps, Gildas Jaffrennou développa un autre système de demi-ton en plastique et la diffusion de plans pour luthiers-amateurs. Au début des années 70, on commença à construire des harpes aux États-Unis et la revue "Folk Harp Journal" contribua à son essor d'abord dans la diaspora irlando-écossaise et galloise, puis auprès de l'ensemble du public américain ; Sylvia Woods s'attachant à publier méthodes et recueils de musique.
Aujourd'hui, jouer de la harpe est donc devenu banal.
Évidemment, cet essor de notre instrument ne manqua pas d'attirer des apprentis luthiers comme les parkis. Je me rappelle que sur l'ancien forum, quelqu'un avait évoqué l'existence d'un monteur installé en Vendée ou en Loire-Atlantique : il recevait les kits du Pakistan et les montait puis vendait ; ça n'a pas duré car la qualité en souffrait. J'ai moi-même eu une élève dont les parents en avait acheté une sur internet : nous avons passé toute l'année scolaire à l'accorder et pour actionner les leviers, il fallait quasiment une pince monseigneur ; le pire est qu'ils ont eu le culot de la revendre sur internet !
Il n'est donc pas étonnant que les pakis s'améliorent (voir le site référencer dans le post de Phenix). Le problème va maintenant devenir économique (la casse des prix) mais l'argument qui plaidera toujours en faveur de nos fabricants locaux sera celui du service après-vente pour d'éventuels réglages et en cas de pépin (retourner une harpe au Pakistan ou aux États-Unis - voir le post dans la rubrique "Harp on net", livraison de harpe - coûtera une fortune.)
Amitiés harpistiques à tous.

F.

Harp-en-ciel a écrit:Je ne suis pas d'accord que tous les instruments sont identiques.

_______________________________________________
Harpe diem!  geek
avatar
MaximinB
Bluecat admin
Bluecat admin

Messages : 467
Date d'inscription : 14/12/2016
Age : 24
Localisation : Quimper

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire de la fabrication des harpes, d'autrefois à aujourd'hui

Message  MaximinB le Mer 8 Nov - 19:23

Telennour Ker-Is a écrit:
Il n'est donc pas étonnant que les pakis s'améliorent (voir le site référencer dans le post de Phenix). Le problème va maintenant devenir économique (la casse des prix) mais l'argument qui plaidera toujours en faveur de nos fabricants locaux sera celui du service après-vente pour d'éventuels réglages et en cas de pépin (retourner une harpe au Pakistan ou aux États-Unis - voir le post dans la rubrique "Harp on net", livraison de harpe - coûtera une fortune.)

La harpe suivra donc le même chemin que tous les autres "produits" actuels.. Actuellement, la majeur partie des entreprises sont bien plus concentrées sur le service que sur la qualité.
Pour ma part, j'ai toujours un peu de mal à me dire que les harpes actuellement sont construites un peu à la chaine. Cependant, je suis du même avis que Harp-en-ciel! Toutes les harpes ne sont pas identiques, surtout si on les teste 10ans après. L'environnement change la harpe par le temps, et le bois (à par s'il est recomposé artificiellement) n'est pas forcement le même d'un instrument à l'autre.  

Après, je ne suis pas d'accord quand tu dis François, que jouer de la harpe est devenue banal! En Bretagne, c'est peut être vrai, dans les grandes villes aussi! Mais dans le reste de la France, la harpe est si rare qu'il est parfois compliqué de trouver des professeurs, des points relais si jamais il y a une casse, voire même tout simplement des gens qui ont écouté de la harpe! Actuellement, je suis dans une région où la harpe est juste un ovni! Personne en n'a jamais vu!  Crying or Very sad

_______________________________________________
Harpe diem!  geek
avatar
MaximinB
Bluecat admin
Bluecat admin

Messages : 467
Date d'inscription : 14/12/2016
Age : 24
Localisation : Quimper

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum